Kirani James domine, les Jamaïcaines déçoivent

kirani james
LIGUE DE DIAMANT SHANGHAI. Le champion olympique de la Grenade Kirani James a fait une nouvelle démonstration de force dans le 400 m, dimanche lors de la deuxième étape de la Ligue de diamant à Shanghai. Sur 100 m, la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce a déçu alors que l’Éthiopienne Almaz Ayana a réalisé un superbe chrono au 5000 m.

Kirani James est intouchable en ce début de saison. Si le Grenadin n’a pas fait aussi bien que sa performance à Des Moines aux Etats-Unis, avec un chrono de 44 sec 22/100e fin avril, il a nettement dominé la course. En 44 »66, il devance tranquillement les Américains Tony McQuay (45 sec 54) et LaShawn Merritt (45 sec 58), le champion du monde. « C’est toujours une super atmosphère et une super piste ici« , s’est réjoui James, « c’était dur mais je suis très content« .

Les Jamaïcaines ont été bien décevantes dans un 100 m qui avait pourtant des allures de course olympique. Après une saison 2014 difficile et marquée par les blessures, la championne olympique Shelly-Ann Fraser-Pryce, a raté son retour avec une cinquième place en 11 ’25, derrière sa compatriote Veronica Campbell-Brown. C’est la Nigériane Blessing Okagbare qui s’est imposée en 10 »98, devant l’Américaine Tori Bowie 11 »07 et la Trinidadienne Michelle Lee Raquel Ahye 11 »13. « Je ne m’attendais à rien ici« , s’est contentée de déclarer Fraser-Pryce, juste après la course. « Je suis impatiente pour la suite« .

Barshim domine Bondarenko

En saut en hauteur, le duel très attendu a bien eu lieu entre les deux maîtres de la discipline: l’Ukrainien Bohdan Bondarenko et le Qatarien Mutaz Essa Barshim. Certes le concours, très tactique, n’a pas atteint des sommets. Barshim, d’abord discret, a finalement réussi une jolie barre à 2m38. Et l’Ukrainien, qui avait multiplié les impasses, n’a pas réussi à passer ni 2m38 ni 2m41. Barshim, qui mène désormais 9 à 8 dans leurs duels, n’a pas tenté plus haut, sans doute pour se préserver en ce début de saison.

Le Kenyan Jairus Kipchoge Birech était lui seul au monde dans le 3000 m steeple. Il a même semblé relâcher son effort en fin de course, tant l’écart s’était creusé avec ses compatriotes. En 8’05 »37, il a dominé Paul Kipsiele Koech, (8’11 »39) et Conseslus Kiproto (8’14 »59). Sur 5000 m, la jeune Éthiopienne Almaz Ayana a réalisé la troisième meilleure performance de tous les temps en 14 min 14 secondes 32/100e. Âgée de 23 ans, elle a largement battu son record personnel et est désormais à trois secondes du record du monde détenu par sa compatriote Tirunesh Dibaba en 14’11 »15.

Post your thoughts