Après OM – VAFC (2-1), Marseille est loin d’être tiré d’affaire

1174594-23485394-640-360

 

Les Marseillais ont réussi une très belle opération au classement (5es) en dominantValenciennes en match en retard de la 21e journée (2-1). Mais ils doivent encore sérieusement s’améliorer dans le jeu pour espérer un avenir plus radieux.

Le redressement marseillais et la réconciliation avec le public du Vélodrome nécessiteront davantage qu’une victoire obtenue difficilement face au 18e de Ligue 1. L’OM s’est fait beaucoup de bien au moral en dominant Valenciennes en match en retard de la 21e journée (2-1) et a réalisé un joli bond au classement en passant de la neuvième à la cinquième place mais la prestation des hommes d’Anigo reste très largement perfectible. « La réaction et l’attitude sont intéressantes, a analysé le coach marseillais après la rencontre. Je vous laisse juger du contenu, c’est votre problème. Moi, ce qui m’intéresse, c’est l’état d’esprit qu’on a mis à vouloir gagner ce match« . Si l’équipe phocéenne a retrouvé une certaine solidarité et a pu compter sur le duo Gignac-Thauvin pour faire trembler les filets adverses, elle devra se montrer plus solide pour redevenir réellement compétitive.

De la volonté mais beaucoup d’imprécisions

Sur la nouvelle pelouse du Vélodrome et dans un 4-2-3-1 mis en place pour resserrer les lignes, les Marseillais ont eu le mérite de rapidement prendre les choses en mains malgré la pression née du mécontentement de leurs supporters. Impuissants lors de la défaite à Monaco (2-0), les entreprenants Florian Thauvin (9e), Mathieu Valbuena (16e) ou André-Pierre Gignac (20e) auraient logiquement pu ouvrir le score. L’avant-centre olympien a symbolisé cette nouvelle envie en allant intercepter une hasardeuse passe en retrait nordiste pour aller inscrire son dixième but de la saison en championnat (31e). « Je connais ce genre de situation, je l’ai vécue plusieurs fois par le passé et je sais qu’il est difficile parfois pour les joueur de se mettre dans de bonnes dispositions pour ce genre de match, note José Anigo. Là, personne ne s’est caché, tout le monde a joué, tout le monde a pris ses responsabilités, c’est ce que j’ai aimé ».

1173909-23183349-640-360

 

Si Dimitri Payet, également titulaire est demeuré trop discret, ses trois partenaires du secteur offensif ont tenté tout au long de la partie, avec plus ou moins de réussite. La précision n’a pas souvent été au rendez-vous mais ils ont eu le mérite d’aller chercher la réussite et Thauvin a encore démontré qu’il était devenu indispensable en marquant après une belle ouverture de Valbuena (63e). L’ancien Bastiais est impliqué sur 9 des 18 buts derniers buts de l’OM en L1. Seul au bout d’un contre, il a également trouvé le poteau adverse en angle fermé (70e).

Derrière, c’est toujours brinquebalant

Malgré les deux buts inscrits, les Marseillais n’ont pourtant jamais semblé sereins face à des Valenciennois englués dans la zone rouge depuis l’été. Albert Emon, nouvel adjoint d’Anigo, a très souvent dû donner de la voix pour demander à Romao et Lemina de se replacer dans l’entrejeu.« Tout n’est pas au mieux, j’en conviens, les réglages se font doucement, concède l’entraîneur marseillais qui préfère positiver. On va y arriver« .

1099232-17440239-640-360

 

Clairement coupable sur les deux buts encaissés à Louis-II, Souleymane Diawara est resté sur le banc des remplaçants face à VA. « J’ai retrouvé une charnière centrale Mendes-Nkoulou plutôt de bonne qualité, un Rod Fanni qui revient à un bon niveau« , relève encore José Anigo. La défense centrale s’est en effet montrée réactive mais la surprenante égalisation nordiste (37e) est venue du côté de Fanni qui n’a pas su contenir Masuaku. A l’image de son arrière droit, l’OM cherche à relever la tête mais reste en convalescence. Arrivé en provenance d’Evian-TG, Brice Dja Djdjé devrait sérieusement concurrencer l’ancien Rennais.

Des supporters à reconquérir

Le public marseillais, lui, attendra de plus sérieux gages de rémission pour revenir garnir les tribunes du Stade Vélodrome. « Il y a eu une réunion plutôt constructive avec les supporters et je tiens à les remercier, car quand tout va bien et que tout le monde fait ce qu’il faut, on essaye de positiver des deux côtés, a confié José Anigo après le match. Mais il ne faut pas claironner, nous verrons aprèsToulouse et Bastia« . Avec ses deux prochains matches à jouer à domicile, l’OM aura l’occasion de rétablir l’équilibre avec son bilan à l’extérieur.

Post your thoughts